Accueil / Les domaines / Détails d'un domaine

DOMAINE LABET

Place du Village - 39190 ROTALIER
Tél : 03 84 25 11 13 - Fax : 03 84 25 06 75
Contact : Mme LABET - Tél : 03 84 25 11 13

Description

Situation
Le Domaine Labet est situé à la pointe Sud du vignoble Jurassien, dans une région localement nommée Le Sud - Revermont.
À 15 km au Sud de Lons- le-Saunier, sur la départementale 83, en direction de Bourg en Bresse/Lyon, dans le village de Rotalier.

Horaires d'ouverture
Le Domaine est ouvert du lundi au samedi.
Ne disposant pas de permanence d’accueil, et vaquant à nos occupations de vignerons, la réception de la clientèle est uniquement sur rendez-vous, par téléphone, au 03 84 25 11 13.
Si vous pouvez acheter du vin sur rendez-vous toute la semaine, nous vous conseillons de venir de préférence le samedi pour les dégustations. En effet, une dégustation durant environ deux heures, nous tentons autant que possible, de grouper les personnes intéressées par une dégustation le samedi.

Des vignerons, des vignes & des vins
Charline, Josie, Alain, Romain et Julien, le Domaine Labet c'est une famille de vignerons qui partagent la même passion pour le vin. Six vignerons qui cultivent l’ensemble des vins jurassiens.
C'est un grand jardin de 13 hectares qui s’étend sur 45 parcelles, réparties sur 4 communes, et treize lieux dits. Environ trente cuvées voient le jour chaque année.

13.5 hectares de vigne
Encépagement :
66 % de chardonnay soit 8.7 Ha - 17 % de Savagnin soit 2.2 Ha - 8% de Poulsard soit 1.1 Ha
6% de Pinot noir soit 80 ares - 1 % de Trousseau soit 16 ares - 1% de Gamay soit 16 ares.

Les sols sont bêchés au printemps, les vignes butées de Janvier à Avril, sont débutées de Mars à Juin. Des griffages sont réalisés de Mai à Juillet pour maitriser l'herbe.
Les traitements sont à base de soufre, cuivre, petit lait et de tisanes (ortie, prèle, osier…)
Les rendements sont modérés, assez variables d’un millésime et d’une vigne à l’autre.
De 15 à 40 hl par hectare pour les vignes qui ont plus de 40 ans ; de 35 à 60 hl pour les vignes plus jeunes.

Trois hectares de vigne sont certifiés en agriculture biologique (Ecocert) depuis 2013.
Cultivées en agriculture biologique, les autres vignes sont en cours de certification.

Des expressions parcellaires
Notre spécificité est l’approche parcellaire des vins.
Une cuvée parcellaire est issue d’une seule vigne. À travers ce vin on laisse s’exprimer la personnalité d’un cépage, d’un lieu, d’un sol, d’un terroir.
Nous cultivons dix-huit cuvée parcellaires, six en rouge, douze en blanc dont un de savagnin.
Les Champs rouges, La Bardette, En Chalasse, le Monceau, En Billat … Chaque cuvée parcellaire porte le nom du lieu-dit où elle est née. C’est le principe des crus Bourguignons.
La plupart de ces cuvées sont issues de vieilles vignes âgées de 50 à 100 ans.

Des vignes issues de sélection massale.
L'originalité des vieilles vignes c'est leur diversité de plant. Elles ont été plantées à une époque où les clones n’existaient pas. Chaque vigneron, chaque village avait sa propre sélection. Ces vieilles vignes sont donc plantées d’une population de plants hétérogènes. À la manière des hommes qui appartiennent à une même race mais qui ont chacun leur personnalité, chaque plant apporte sa spécificité au vin et le complexifie. Certains vont mûrir de façon précoce, d’autres auront une acidité importante, d’autres encore auront une tendance au botrytis, ou seront légèrement muscatés, tanniques, citronnés…

Ce sont ces vignes qui parlent à travers les vins, chacune sur un terroir différent, chacune avec sa personnalité. Toutes racontent l’histoire d’un petit bout de planète. L'histoire d'un lieu, d'un climat, d'un sol, d'une plante, d'un cépage et d'une saison. Les vignerons ne sont que les interprètes de cette partition écrite par la nature. Ils choisissent le lieu, plantent et cultivent la vigne, puis accompagnent le vin, lui donnent un berceau pour grandir, s'exprimer et s'épanouir.


Des levures et du vin :

Le vin est l'œuvre des levures. Elles sont les artisans à l'origine du vin, transformant le jus de raisin en vin par l’alchimie de la fermentation. Tous nos vins sont issus de fermentations spontanées réalisées par les levures indigènes présentes naturellement dans chaque vigne.
Différentes, d’une parcelle et d’un millésime à l’autre, elles jouent un rôle important dans la personnalité, l’expression de chaque vin, de chaque terroir.
Si le sol est à l’origine de la minéralité du vin, les levures, elles, lui donnent sa forme et ses caractéristiques aromatiques.


Élevage d’un vin

Interprète, le vigneron choisit son instrument, le lieu et la date où il joue.
Il décide des silences, des respirations, des temporisations…
Le travail en cave est simple, il se déroule au fil du temps, des saisons et des cycles lunaires.
La plupart des vins sont élevés sur lie, en barrique de 228 litres âgés de 4 à 15 ans.
Les vins ne sont pas collés, chaptalisés ou acidifiés. Le seul produit utilisé est le soufre (S02), à faible dose. Il permet aux vins de bien supporter le transport, le stockage dans des caves pas toujours fraiches.
Les vins sont très peu brassés, presque jamais soutirés. En cave, tout est une question de contenant, de temps et de température. Les mises en bouteilles se font au printemps, de Mars à Juin, quand les vins sont encore froids, souvent limpides. La plupart des cuvées ne sont pas filtrées.


Les vins rouges

Pinot Noir "Les Varrons" (cuvée classique)
- Cépage Pinot-noir-Clones qualitatifs complantés - 41 ares, vigne plantée en 1985 et 1986.
- Altitude 260m - Coteau exposé à l'Est.
- Chailles (concrétions partiellement silicifiées), sur socle calcaire du Bajocien.


Pinot Noir "Les Varrons" – Vigne travaillée en bio depuis 2007, conversion Ecocert depuis 2010.
- Cépage Pinot-noir – Sélection massale - 25 ares - Vigne plantée en 1984 et 1985.
- Altitude 240m - Coteau exposé à l'Est.
- Argile de décalcification (jaune à ocre) persillée de sédiments éoliens située sur une faille entre calcaire Bathonien et Bajocien.


Poulsard " Sur Charrière "
- Cépage Poulsard - 31 ares - Vigne de 50 ans environ.
- Altitude 350m - Coteau exposé à l’Ouest.
- Marne du lias, profonde.


Poulsard " Le pré du Bief "
- Cépage Poulsard - 31 ares - Vigne plantée en1988.
- Altitude 340m - Coteau exposé à l’Est.
- Marne du lias parsemée de concrétions argileuses (géodes creuses tapissées de cristaux).


Poulsard " En Billat " - Vigne travaillée en bio depuis 2007, conversion Ecocert depuis 2010.
- Cépage Poulsard – Sélection massale- 13 ares, vigne plantée en 1898 et 1940.
- Altitude 350m - Coteau exposé à l’Est.
- Marne du Lias en schiste carton (argile en feuillet semblable à l'ardoise).


Gamay " La Reine " - Vigne travaillée en bio depuis 2007, conversion Ecocert depuis 2010.
- Cépage gamay - 16 ares - Vigne plantée dans les années 60.
- Altitude 260m Coteau exposé au Nord-Ouest.
- Limon et argile rouge de décalcification, silice, sur socle calcaire du Bathonien.


Trousseau " Le pré du Bief "
- Cépage Trousseau – 6.50 ares - Vigne plantée en 1988.
- Altitude 340 m - Coteau exposé à l’Est.
- Gravier, groie, éboulis, sur socle calcaire du Bajocien.


Trousseau " En Chalasse " - Vigne travaillée en bio depuis 2007, conversion Ecocert depuis 2010.
- Cépage Trousseau à la Dame – 5.25 ares - Vigne plantée en 2003.
- Altitude 260m, coteau exposé Sud.
- Gravier, éboulis, sur socle calcaire du Bajocien.


Métis :
- Cépage Poulsard 33 %, Pinot Noir 33 %, Trousseau 33 %
- Terroirs adapté aux cépages : Pinot Noir Les Varrons, Trousseau En Chalasse et le Pré du bief, Poulsard le Pré du Bief.
La cuvée Métis est issue de trois barriques, une de Pinot Noir, une de Trousseau et une de Poulsard. Chaque cépage est élevé séparément afin qu'il développe ses caractéristiques. L'assemblage intervient au terme de l'élevage, après 8 à 10 mois en fût, juste avant mise en bouteille.



Les vins blancs ouillés

Ils sont élevés sur lie, en fûts de chêne âgés de 4 à 12 ans. Les fûts sont complétés chaque semaine pour prévenir l’oxydation et le développement d’un voile de levure. Ce style d’élevage permet d’être au plus proche de la personnalité de chaque vigne, de chaque terroir.


Chardonnay cuvée Fleurs
- Cépage Chardonnay - Vignes plantées entre 1950 et 1985.
- Assemblage de terroirs de Marnes bleues du Lias.
- La Bardette/32ares/1975 ; la Pèlerine/43ares/1977, Le Clos / 1ha / 1950
Le Monceau/10 ares/1975 ; en Billat/15ares/1975 ; le Crêt/28ares/1985

Les sols des vignes à l'origine de la cuvée Fleurs sont les Marnes du Lias. Issue de différentes parcelles, sa notion de terroir est plus large et généraliste que nos cuvées parcellaires.
Vin d'assemblage, nous construisons sa forme, sa complexité aromatique, à partir des différents lieux-dits ci-dessus. Ils sont élevés séparément pour développer leurs personnalités et assemblés avant mise en bouteille.


Fleur de Savagnin
- Cépage Savagnin Jaune, Vert et Gros Vert, vignes plantées entre 1945 et 1988.
- Assemblage de terroirs sur marnes du Lias.
- La Bardette/10 ares/1945 ; La Bardette/22 ares/1975, Le Pré du Bief / 19 ares / 1988
Le Monceau/8 ares/1975 ; Sur Charrière/33 ares/1975 ; le Crêt/15 ares/1985
En Chalasse / 50 ares / 1989

Comme la cuvée Fleurs les sols des vignes à l'origine de la cuvée Fleur de Savagnin sont les Marnes du Lias. Issue de différentes parcelles, sa notion de terroir est plus large et généraliste que nos cuvées parcellaires. Vin d'assemblage, nous construisons sa forme, sa complexité aromatique, à partir des différents lieux-dits ci-dessus. Ils sont élevés séparément pour développer leurs personnalités et assemblés avant mise en bouteille.


Fleur de Savagnin " En Chalasse " - Vigne travaillée en bio depuis 2007, conversion Ecocert depuis 2010.
- Cépage Savagnin Jaune, Vert et Gros Vert - 50 ares - Vigne plantée en 2003.
- 50 %Sélection massale Savagnin Vert & Gros Vert, 50 % Savagnin Jaune clones qualitatifs
- Altitude 240m - Coteau exposé Sud.
- Marne du lias parsemée de concrétions argileuses (géodes creuses tapissées de cristaux).


Chardonnay "Les Champs rouges"
- Cépage Chardonnay et Melon à Queue Rouge – Sélection massale –
78 ares - Vigne plantée en 1967 et 1968.
- Altitude 280m – Sommet de colline formant un vaste plateau incliné Sud-Ouest.
- Fine couche d’argile rouge de décalcification, sur socle de dalles calcaires du Bajocien.


Chardonnay " Les Varrons " (cuvée classique)
- Cépage Chardonnay et Melon à Queue Rouge - 46 ares.
- Ancienne sélection massale - Vigne plantée dans les années quarante.
- Altitude 270 m - Coteau exposé à l’Est.
- Argile de décalcification (jaune à ocre) persillée de sédiments éoliens située sur une faille entre calcaire Bathonien et Bajocien.


Chardonnay " Les Varrons " - Vigne travaillée en bio depuis 2007, conversion Ecocert depuis 2010.
- Cépage chardonnay – Sélection massale - 60 ares -Vignes plantées en 1932 et 1940
- Altitude 260 m - Coteau exposé à l’Est.
- Argile de décalcification de couleur rouge-orangée sur socle calcaire du Bathonien.


Chardonnay " En Billat " - Vigne travaillée en bio depuis 2007, conversion Ecocert depuis 2010.
- Cépage Chardonnay – Sélection massale - 14 ares -Vigne plantée en 1898 et 1940.
- Altitude 350 m - Coteau exposé à l’Est.
- Argile du lias en schistes carton (Argile en feuillets similaires à l'ardoise mais friables).


Chardonnay " la Reine " - Vigne travaillée en bio depuis 2007, conversion Ecocert depuis 2010.
- Cépage Chardonnay – Sélection massale - 15 ares - Vigne plantée entre 1900 et 1920.
- Altitude 260 m - Coteau exposé au Nord-Ouest.
- Argile de décalcification (rouge et ocre), silice, sur socle calcaire du Bathonien.


Chardonnay " En Chalasse " - Vigne travaillée en bio depuis 2007, conversion Ecocert depuis 2010.
- Cépage Chardonnays – Sélection massale - 23 ares - Vigne plantée en 1950 et 1985.
- Altitude 240 m - Coteau exposé sud-ouest.
- Marne du Lias parsemée de concrétions argileuses (géodes creuses tapissées de cristaux).


Les Fleurs de Marne

L’appellation "Fleur de Marne" a été créée par Alain et Josie Labet en 1974.
Elle désigne des parcellaires de chardonnay issues de vieilles vignes de plus de 60 ans et plantées sur des Marnes du Lias.
Toutes ces cuvées sont issues de sélections massales. Toutes sont dans un style ouillé.


Fleur de Marne " la Bardette "
- Cépage Chardonnay - Sélection massale - 55 ares - Vigne plantée dans les années quarante.
- 15 à 50 cm d'argile bleue du lias et fossiles marins sur socle calcaire du Bathonien.
- Altitude 230 m - Pente douce exposée à l’ouest.


Fleur de Marne " le Monceau "
- Cépage Chardonnay - Sélection massale - 15 ares - Vigne plantée dans les années quarante.
- Faible épaisseur de marne noire sur socle calcaire de Bathonien.
- Altitude 260 m, cuvette protégée du vent, exposée au Sud.


Fleur de Marne " En Chalasse "
- Cépage Chardonnays – Sélection massale - 20 ares, vigne de + de 70 ans.
- Marne bleue du lias profonde et géodes creuses tapissées de cristaux à l'intérieur.
- Altitude 260 m - Coteau exposé à l’Ouest.


Fleur de Marne " la Beaumette "
- Cépage Chardonnay - Sélection massale - 20 ares - Vigne plantée dans les années soixante.
- Altitude 300 m - Coteau exposé à l’Est.
- Argile bleue du Lias profonde.



Les vins de voile

Ils sont élevés en fûts de chêne anciens. La présence d’air dans les fûts permet le développement d’un voile de levure en surface qui va initier l’aromatique caractéristique des vins du Jura (Arômes de noisette, de noix, d'épices, curry, cumin …).
On ne maîtrise pas le type de levures qui se développent. Elles sont naturellement présentes sur les raisins, dans le vin et les caves. C’est un style de vinification traditionnel dans le Jura. Le plus connu, le vin jaune, reste pendant 6 ans et 3 mois au minimum, en fût, avant mise en bouteille. Ce style d’élevage donne des vins puissants, aux arômes tertiaires – Ce sont des vins à boire à table, des vins de gastronomie.


Les vins de voile – Suite …

Chardonnay
- Cépage Chardonnay - Vignes plantées entre 1975 et 1985.
- Assemblage de terroirs de Marnes du Lias.
- La Bardette/32ares/1975 ; la Pèlerine/43ares/1977, L'Ados/35 ares/ 1940
Le Monceau/10 ares/1975 ; en Billat/15ares/1975 ; le Crêt/28ares/1985


La Cuvée de Garde ou Chardonnay / Savagnin
- 20 à 30 % de Savagnin selon les millésimes.
- Vignes de 30 à 60 ans.
- Assemblage de différents terroirs de Marne du lias.
- Élevage sous voile en pièces anciennes de 228 litres pendant 24 à 48 mois.


La cuvée du Hasard (Elle est issue de nos plus jolis voiles de chardonnay)
- Cépage chardonnay - Vignes de plus de 60 ans.
- Assemblage de différents terroirs de Marnes du Lias.
- Élevage sous voile en pièces anciennes de 228 litres pendant 36 à 48 mois.


Savagnin Vin de Voile
- Vignes de 30 à 60 ans
- Assemblage de différents terroirs de Marnes du Lias.
- Élevage sous voile en pièces anciennes de 228 litres pendant 36 à 72 mois.


Le Vin Jaune
- Vignes de 30 à 60 ans
- Assemblage de différents terroirs
- Levures indigènes,
- Élevage sous voile en pièces anciennes de 228 litre pendant 75 mois minimum.


Un vin de liqueur

Le Macvin
Fabriqué depuis le 14°siècle le Macvin est un vin de liqueur obtenu à partir de jus de raisin non fermenté (deux tiers environ) auquel on a ajouté un tiers de Marc du Jura.
Les marcs sont issus de notre vendange, ils sont distillés par nos soins dans un ancien alambic à repasse. Titrant au minimum 52%, les Marcs vieillissent deux ans en fût avant assemblage avec le jus de raisin. Le Macvin est ensuite élevé au moins 18 mois en fûts de chêne de 228 litres.
Il titre de 17 à 18 %, on le boit principalement frais en apéritif. Il est aussi apprécié, après un vieillissement plus ou moins long, avec des desserts au chocolat noir amer.



Deux liquoreux issus de raisins passerillés

Nous cultivons nos Vins de Pailles à l'ancienne comme notre arrière-grand-père le faisait il y a 70 ans. Les plus belles grappes, issues des cépages Chardonnay (60 à 80 %), Savagnin (20 à 40 %) et Poulsard (5 à 10 %) sont déposées sur un lit de paille dans des cagettes à fruits.
Elles sèchent naturellement, de 4 à 6 mois, dans un ancien grenier à foin ouvert au quatre vents. Au terme du séchage, on retire la paille et l’on presse les raisins obtenant un jus très sucré (de 340 et 420 grs de sucre par litre). Après une longue fermentation (souvent plus de 2 ans) et au terme d'un élevage de trois à quatre ans (en anciennes pièces de 228 litres ), on obtient un vin liquoreux titrant de 11 à 14% d'alcool et contenant de 180 à 220 grammes de sucre résiduel.
Pour obtenir l'appellation Vin de Paille, le liquoreux obtenu doit titrer au minimum à14 %.
Un séchage plus long que la moyenne, une concentration en sucre élevé et l'utilisation exclusive des levures indigènes entrainent des fermentations difficiles, laborieuses qui ne nous permettent jamais d'atteindre le seuil de 14 % fatidique à l'obtention de l'appellation Vin de Paille.
Nos Vins de Pailles sont donc presque systématiquement refusés à l'agréement, après analyse, et avant même l'épreuve de la dégustation. C'est la raison pour laquelle ils sont vendus sous des appellations commerciales (La Paille Perdue, Passerillé d' Ambre) et non sous l'appellation Vin de Paille.


Passerillé d'Ambre
- Assemblage de différents terroirs - Vignes de 30 à 70 ans
- Cépages Chardonnay, Savagnin, Poulsard (proportions variables selon millésime).
- Séchage naturel sur lit de paille pendant 4 à 6 mois selon le millésime.
- Levures indigènes, fermentation spontanée à basse t° pendant environ 24 mois.
- Élevage en pièces anciennes de 228 litres pendant trois à cinq ans.


La P Perdue Vigne travaillée en bio depuis 2007, conversion Ecocert depuis 2010.
- Assemblage de différents terroirs - Vignes de 30 à 70 ans.
- Cépages Chardonnay, Savagnin, Poulsard (Proportions variableS selon millésime).
- Séchage naturel sur lit de paille de 4 à 6 mois selon le millésime.
- Levures indigènes, fermentation spontanée à basse t° pendant environ 24 mois.
- Élevage en pièces anciennes de 228 litres pendant trois à cinq ans.

NB : La P Perdue est ouillée dès l'entonnage puis deux à trois fois par an, elle présente une aromatique assez fraiche pour un liquoreux.
La cuvée Passerillé d'Ambre, elle, n'est jamais ouillée. Elle se caractérise donc, en plus des arômes de fruits secs (Abricot, raisin, figue, pruneau …) par des arômes de rancio, de Madère et d'épice qu'il est plus rare de rencontrer sur un liquoreux.



Un vin pétillant : le Crémant

On trouve des vins mousseux dans le Jura depuis le 18° siècle.
Avant les années 2000 et le réchauffement climatique il n'était pas rare dans le Jura, même avec des dates de vendanges tardives (Parfois jusqu'en Novembre), d'avoir des maturités limitées pour faire des blancs secs. Les crémants, comme les champagnes étant issus de raisins récoltés entre 10 et 11 %, les années froides, les Jurassiens tiraient donc parti de cet équilibre pour faire des vins mousseux.
Nommés Vin Mousseux dans les années 60, Méthode Champenoise dans les années 80 et Méthode traditionnelle dans les années 90, ce type de vin a obtenu l'appellation Crémant du Jura en 1995.
Ce vin pétillant est produit comme les champagnes, selon le principe de la double fermentation. La première fermentation a lieu en cuve, barrique ou foudre, elle permet d'obtenir un vin de base sec et tranquille. Après un élevage de ce vin pendant 6 à 10 mois a lieu "la prise de mousse", on met le vin de base en bouteille en y ajoutant des levures et du sucre. La deuxième fermentation à lieu en bouteille hermétiquement close, le gaz carbonique dégagé par la fermentation ne s'échappe pas, le vin reste mousseux. Après la "prise de mousse" les bouteilles sont stockées sur lattes pendant douze mois minimum. Au terme de cet élevage les bouteilles sont "dégorgées", on enlève le dépôt consécutif à la fermentation en bouteille et l'on ajoute la liqueur d'expédition. C'est lors de cette opération que l'on décide de faire un Crémant Brut Nature (pas de sucre ajouté), Extra Brut (1 à 6 grammes), Brut (inférieur à 12 grammes), Demi-sec (32 à 50 grammes) …

Crémant Blanc : Extra Brut (2 à 3 grammes de sucre par litres) ou Brut nature, le dosage de la liqueur d'expédition varie d'une cuvée et d'une saison à l'autre.
Les vignes sont âgées de 10 à 40 ans. La proportion de Chardonnay varie de 80 à 100 %, le Pinot Noir de 0 à 15 %.
Si le crémant est majoritairement élevé en cuve inox, une partie passe souvent en barrique ancienne, de 5 à 20 %, pour apporter de la complexité à l'assemblage final.
Même si les bouteilles ne sont pas millésimées, le vin de base est issu d'un seul millésime.

Crémant Rosé : Extra Brut (2 à 3 grammes de sucre par litres) ou Brut nature, le dosage de la liqueur d'expédition varie d'une cuvée et d'une saison à l'autre.
Les vignes sont âgées de 30 à 40 ans. La proportion de Pinot Noir varie de 80 à 100 %, le Poulsard de 0 à 10 %.
Si les crémants rosés sont majoritairement élevés en cuve fibre, une partie passe souvent en barrique ancienne, de 15 à 40 %, pour apporter de la complexité à l'assemblage final.
Même si les bouteilles ne sont pas millésimées, le vin de base est issu d'un seul millésime.

Conditions de visite

Horaires d'ouverture

Le Domaine est ouvert du lundi au samedi.
Ne disposant pas de permanence d’accueil, et vaquant à nos occupations de vignerons, la réception de la clientèle est uniquement sur rendez-vous, par téléphone, au 03 84 25 11 13.
Si vous pouvez acheter du vin sur rendez-vous toute la semaine, nous vous conseillons de venir de préférence le samedi pour les dégustations. En effet, une dégustation durant environ deux heures, nous tentons autant que possible, de grouper les personnes intéressées par une dégustation le samedi.


Particularités

Des expressions parcellaires

Notre spécificité est l’approche parcellaire des vins.
Une cuvée parcellaire est issue d’une seule vigne. À travers ce vin on laisse s’exprimer la personnalité d’un cépage, d’un lieu, d’un sol, d’un terroir.
Nous cultivons dix-huit cuvée parcellaires, six en rouge, douze en blanc dont un de savagnin.
Les Champs rouges, La Bardette, En Chalasse, le Monceau, En Billat … Chaque cuvée parcellaire porte le nom du lieu-dit où elle est née. C’est le principe des crus Bourguignons.
La plupart de ces cuvées sont issues de vieilles vignes âgées de 50 à 100 ans.

Des vignes issues de sélection massale.
L'originalité des vieilles vignes c'est leur diversité de plant. Elles ont été plantées à une époque où les clones n’existaient pas. Chaque vigneron, chaque village avait sa propre sélection. Ces vieilles vignes sont donc plantées d’une population de plants hétérogènes. À la manière des hommes qui appartiennent à une même race mais qui ont chacun leur personnalité, chaque plant apporte sa spécificité au vin et le complexifie. Certains vont mûrir de façon précoce, d’autres auront une acidité importante, d’autres encore auront une tendance au botrytis, ou seront légèrement muscatés, tanniques, citronnés…

Ce sont ces vignes qui parlent à travers les vins, chacune sur un terroir différent, chacune avec sa personnalité. Toutes racontent l’histoire d’un petit bout de planète. L'histoire d'un lieu, d'un climat, d'un sol, d'une plante, d'un cépage et d'une saison. Les vignerons ne sont que les interprètes de cette partition écrite par la nature. Ils choisissent le lieu, plantent et cultivent la vigne, puis accompagnent le vin, lui donnent un berceau pour grandir, s'exprimer et s'épanouir.

Services

Dégustation Dégustation sur rendez-vous Vente de vins au détail
© 2011-2017 Comité Interprofessionnel des Vins du Jura • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias
Plan du site | Mentions légales


Le blog des vins du Jura

Retrouvez les vins du Jura sur Facebook

Abonnement à la newsletter

Votre e-mail *
Votre nom  
Votre prénom  
Votre adresse  
Votre code postal  
Votre ville  
S'abonner    Fermer